ZX6R sur circuit – Pirelli, vidange et ralenti

Pneus Pirelli

Pour aller tourner le week-end prochain au Vigeant, comme c’est une journée Pirelli organisée par Box 23 il faut avoir les pneus de la marque adéquate. Ca tombe bien j’ai acheté des Dunlop…

Après avoir comparé les prix j’ai finalement décidé de partir sur des Diablo Supercorsa V1 SC. Il y a tout de même 100€ de différence entre les V1 et les V2. De plus, à mon niveau, je ne suis pas capable de tirer partie de la différence de performance.

Petite remarque

Bien faire attention. Sur le ZX6R c’est du 180/55 à l’arrière. Bien que l’ayant précisé, un « vendeur » m’a proposé un 180/60 en V2. Normalement ces dimensions sont réservées aux Ducat’. Bref, il y a vraiment à boire et à manger dans nos interlocuteurs…

De ce que j’ai compris…

SC : ça veut dire Special Compound. Il existe une saveur SP des pneus mais là ça veut dire Street Performance. Bref, faut choisir SC pour aller sur piste.

Le pneu n’a pas été mis à jour depuis 2013, date de sortie de la version V2. Cette dernière a reçu des évolutions en 2015 et 2017.

Après il y a 3 niveaux de « soupleté » : SC0, SC1 et SC2 qui vont respectivement du plus soft au plus « dur ». En ce qui me concerne j’ai mis un SC1 devant et un SC2 à l’arrière.

Outre la chimie du pneu, on peut faire la distinction entre les V1 et les V2 grâce au dessin sur le pneu. Sur le V2 y a des « Z » alors que sur le V1 c’est juste 2 segments (voir ci-dessus).

À propos des pressions à utiliser avec les V1 j’ai rien trouvé de définitif sur le Web alors j’ai envoyé un message à Pirelli la semaine dernière mais je n’ai toujours pas reçu de réponse à ma question. C’est bizarre car concernant une question à propos des V2 ils avaient répondu le lendemain… Je vais revenir vers eux.

J’en ai profité pour équiper ma seconde paire de jantes d’entretoises « fixe » (44€ chez RicoSpeed). Elles s’accrochent sur les lèvres des joints qui « protègent » les roulements de roue. Ca facilite le remontage des roues en évitant d’avoir à pousser sur l’axe, à mettre les entretoises et à porter la roue…

J’ai aussi investi dans une pompe à pied

Idéalement, faudrait que ma seconde jante arrière soit équipée d’un porte couronne. Ceci dit, si je fais ça il faudra que j’ai des couronnes en double… À voir, un jour si je peux trouver la pièce d’occasion dans un état potable.

En nettoyant la jante avant j’ai remarqué du jeu sur les œillets des disques de frein. Il y a du jeu latéral ainsi que du jeu l’axial (c’est ce dernier qui est le plus gênant). J’étais pas trop rassuré et très anxieux (comme d’hab’) car il faut compter 400€ pour un jeu de disques de frein. Suite discussion avec le gars qui a monté les pneus, il n’y a rien de rédhibitoire à ce stade mais faut surveiller. Allez, roule… Gros plan sur le pneu arrière une fois monté.

Vidange du ZX6R

J’attendais d’avoir tourné une ou deux fois avant de faire ma première vidange sur le ZX6R.

On commence par faire gentiment chauffer la bête pendant 5 min. Pas la peine de lui tirer dessus, faut juste la laisser monter gentiment en température.

Entre temps je mets Kawette sur sa béquille d’atelier. Ensuite, au bout des 5 min. je coupe le moteur, clé de 17 et je dévisse le bouchon de vidange. Y a pas de pression, faut juste faire attention à ne pas en mettre partout (c’est un peu chaud mais y a pas de raison de se brûler, sauf à mettre ses mains sur les sorties d’échappement).

Ensuite on va parler de l’idiot du village… Nan mais franchement y en a qui mérite la pendaison par les coucougnettes… Qui c’est qui a eu l’idée de mettre le filtre à huile à cet endroit et qui c’est le manager qui à approuvé l’idée à la con du jour?

Enfin bref, à cause du débile de service, je découpe dans un bidon de Soupline (ou similaire) un bout de plastique de 12 sur 14 cm.

Ensuite je prépare la clé à cliquet, le carré et l’embout pour dévisser le filtre

Je place stratégiquement le carré de plastique sous le filtre. Finalement sur un ZX6R de 2012 ça se fait pas trop mal car il y a un bout de plastique noir trop court qui est déjà en place. En passant, ça veut dire que non seulement le neuneu met les filtres à huile n’importe où mais il fait la moitié du boulot avec un bout de plastique trop court. Sérieux, j’aimerai bien le rencontrer cet abruti histoire de lui expliquer ma façon de penser…

Enfin bref, on dévisse le filtre et notre bout de plastique fait le job en évitant de mettre de l’huile partout. Faut pas oublier quand même de mettre un bassine à la verticale de notre bout de plastique.

Petit coup de chiffon propre sur le plan de joint. Je vois rien de suspect ni là ni dans l’huile (qui a par ailleurs une bonne couleur)

Afin de remonter le filtre je commence par mettre un peu d’huile neuve sur le joint. Ensuite j’avance le filtre à la main pour être sûr de pas foirer le filetage. Enfin, j’utilise la clé dynamométrique pour serrer au couple (17 Nm ou 13 ft lb).

Ensuite, sur le moteur, faut pas oublier de remettre le bouchon de vidange en place avec un joint neuf. Pour le couple c’est 29 Nm ou 21 ft lb.

Pour cette vidange je me suis fendu d’un bidon de 4L de 300V (55€ livrée sur Amazon, j’ai pas trouvé mieux jusqu’à présent mais si vous avez un plan, partagez l’info dans les commentaires, je suis preneur…)

Comme on a enlever le filtre il faut ajouter 3.1L d’huile.

Bon, ensuite faut faire un peu de vaisselle, nettoyer les 2 ou 3 gouttes d’huile qui sont par terre, démarrer le moto et bien vérifier que le témoin de pression d’huile s’éteint. Si c’est pas le cas, un ou deux coup d’accélérateur à 2 ou 3 000 tr/min. maximum devrait résoudre le problème.

Demain je viendrai vérifier où en est le niveau d’huile et j’ajusterai si besoin

Réglage du ralenti du ZX6R

C’est un peu la loose et j’ai un peu honte… Voir le billet précédent où à Carole j’ai eu des soucis avec le ralenti et la moto qui coupait un peu partout.

Enfin bref, comme indiqué dans le manuel d’atelier à la page 2-20, afin de régler le ralenti il y a une molette qui est là pour ça.

Note :

Il ne sert à rien de tirer sur la molette. Faut vraiment tourner dans un sens ou dans l’autre. Dans mon cas ça prêtait à confusion car la molette descend « naturellement » et laisse à penser qu’on ferme ou qu’on ouvre un truc. Enfin bref, faut pas tirer, faut tourner.

Par contre, ce qui n’est pas indiqué c’est qu’il faut pas hésiter à tourner 12000 fois avant de voir le moindre effet sur le régime du ralenti :

  • En vissant : le régime augmente
  • En dévissant : le régime baisse

Sérieusement, dans mon cas il a fallu que je tourne un sacré nombre de fois avant que le régime ne remonte. Je sais plus, 10 ou 15 demi tours, un truc comme ça. Elle devait être complètement dévissée. J’ai même pensé à un moment que la molette tournait dans le vide. Après c’est cool, la moto tourne à chaud à 1350 tr/min environ.

Mesure du ralenti avec un analyseur de spectre

Afin de voir si il était possible d’avoir plus de précision qu’avec le compte tours, j’ai utilisé un analyseur de spectre sur mon téléphone. L’application s’appelle Spectroid et elle est disponible sur GooglePlay (toute autre application similaire sur tout autre téléphone devrait donner les mêmes résultats)

Voici une capture d’écran de l’application :

Explications préliminaires

Si vous voulez juste utiliser la formule passez au paragraphe suivant.

En haut de l’écran on a le spectre à un instant donné. Sur l’axe des x (horizontal) on a les fréquences et sur l’axe des y (vertical) ont a les intensités. On voit que les fréquences vont de 10 à 10 000 Hz. Heu… faut pas se leurrer, le micro du téléphone n’est pas un instrument de mesure et je serais étonné qu’il descende jusqu’à 10 Hz. Enfin bref, peu importe…

Bien voir que l’échelle des abscisses est logarithmique. Concernant l’axe des ordonnées, on a les intensités en décibels (dB). L’échelle est là aussi logarithmique mais on s’en fiche. À ce stade le seul truc qu’il faut garder en tête c’est que plus c’est haut et plus le son de telle ou telle fréquence est fort.

Toujours en haut, on voit qu’il y a plusieurs pics qui ressortent. Par exemple il y en a un qui est étiqueté en vert à 94 Hz et un autre un un peu plus bas à 47 Hz (croyez moi sur parole, il est bien à 47 Hz. Ne vous laissez pas berner par le curseur vert qui lui est à 50 Hz).

En bas de l’écran de l’application on retrouve les spectres à travers le temps. En haut les spectres les plus récents et en bas les plus anciens. Du point de vue de la visualisation, tout se passe comme si on regardait les spectres d’en haut. Dans ce cadre, plus c’est jaune plus c’est intense et plus c’est bleu moins ça l’est.

Comme j’ai laissé tourner Kawette au ralenti on retrouve bien 2 barres jaune verticales à 47 Hz et 94 Hz. Comme à un moment donné j’avais donné un ou deux coups d’accélérateur on voit bien aussi des oscillations dans le bas des 2 barres jaune.

La formule à utiliser

OK, très bien, mais il est réglé à combien ton ralenti? La formule à utiliser est la suivante :

Freq = (Nb_Cylindres x Ralenti) / (2 x 60)

Si on veut un ralenti de 1350 tr/min. sur une moto à 4 cylindres il faudra mesurer une fréquence de :

(4 * 1350) / (2 *60) = 45 Hz

Dans cette configuration à 4 cylindres, pour faire simple il suffit de diviser par 30 le nombre de tours par minute.

Si on veut aller encore plus vite, voilà une table avec le nombre de cylindres et le ralenti. On retrouve bien que sur un 4 cylindres, pour avoir un ralenti de 1350 tr/min. il faut trouver le premier pic à 45 Hz.

Finalement avec nos 47 Hz ont était pas trop mal mais on était à combien de tours par minutes exactement? Je réutilise la formule précédente et il vient :

Ralenti = (Freq * 2 *60) / Nb_Cylindres

Si on injecte les 47 Hz dans la formule on trouve :

47 * 2 * 60 / 4 = 1410 tr/min.

Toujours pour simplifier, il suffit de retenir qu’il faut multiplier la fréquence lue par 30 pour retrouver le nombre de tours par minute. Quoiqu’il en soit, 1410 tr/min. c’est un peu haut… Va falloir revenir sur le sujet…

Ce qu’il y a de bien c’est que cet analyseur de spectre permet, entre autres, de poser le curseur sur une certaine fréquence (45 Hz par exemple). Ensuite il suffira de jouer sur la molette de ralenti de la moto afin que le premier pic du spectre apparaisse pil-poil sur le curseur en question.

Bon, vous avez pigé, je vous laisse jouer avec l’analyseur de spectre de votre téléphone et votre ralenti.

Allez, à plus et la suite au prochain épisode.

Share this...

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.