ZX6R sur circuit – Fin de la phase 1 de la préparation

Ayé, c’est terminé pour la Phase 1. Ce que je voulais faire à minima a été fait. Je peux aller rouler. Ensuite je peux revenir sur certains sujets si besoin mais bon je pense que dorénavant le plus important c’est le pilotage.

Manuel d’atelier

Ce n’est pas le plus important mais ça y est j’ai le manuel d’atelier sous pochettes plastique et dans un classeur. C’est un peu un pavé mais c’est beaucoup mieux que de chercher sur son téléphone ou son PC. En plus ces derniers, une fois dans l’atelier, ne sont jamais à l’abri de prendre un marteau sur la tronche.

Roue arrière qui coince

Avec l’aide de ma fille et du manche en bois j’ai pu serrer l’écrou de sortie de sortie de boîte au couple désiré (92.2 ft lb quand même). J’ai un peu merdé pour aplatir la rondelle sur l’écrou. J’ai fait un côté avec un petit burin. Pas une bonne idée. J’ai fait un truc beaucoup plus propre avec la pince Becro Facom puis un ou deux coups de marteau.

Super mais une fois l’étrier de frein monté la roue bloque quand j’essaie de la faire tourner à la main. J’enlève l’étrier et là j’entends un bruit. En fait ce sont les têtes des vis du disque qui frottent très légèrement sur la pièce qui porte l’étrier. C’est très bizarre car cela ne le faisait pas avant.

A part un cafouillage de ma part dans les entretoises je ne vois pas. En utilisant le site des micro-fiches Kawa je réalise que l’entretoise de gauche doit faire 23,5 mm de large et celle de droite 16 mm.

Or l’entretoise de droite que j ‘ai en main ne fait que 13 mm de large. Très bizarre mais bon admettons…

On fait comment maintenant ? En fait, je me suis souvenu que sur l’autre jante arrière il y avait une entretoise fixe. Après avoir vérifié qu’elle faisait bien 16 mm c’est celle que j’ai monté sur la jante.

Du coup, à gauche et à droite j’ai 2 entretoises fixes. Elles se prennent dans les joints spi et restent accrochées à la jante ce qui facilite grandement le remontage de la jante.

L’entretoise de droite. On voit que le disque est dorénavant bien écarté (3 mm de plus qu’avant) du porteur de l’étrier. C’est cool les têtes de vis du disque ne frottent plus.

L’entretoise de gauche (avec la belle couronne et les beaux boulons)

Le truc qui reste à faire c’est de vérifier l’alignement de la chaîne. Pour cela j’attends avec impatience l’arrivée de mon aligneur laser

Capteur de vitesse

J’ai remonté le carter qui cache le pignon de sortie de boîte ainsi que le capteur de vitesse. Bizarre je trouve que les couples recommandés sont faibles. J’ai pas mis de Loctite, j’ai suivi rigoureusement les instructions. On verra bien.

Carénage

Miam miam… Je commence à rhabiller Kawette.

Pour les quarts de tour j’avais préalablement commandé les petites rondelles noires car il en manquait quasiment partout. Là, en plus, j’ai ajouté des rondelles plastiques. Il n’y a pas de jeu, ça fait propre, je suis content.

Ooops chef, ça passe pas! En fait, il y a pas mal de temps de cela j’ai modifié la biellette du sélecteur. Le but était de faire en sorte que les différents éléments de la tringlerie soient tous à 90° afin de travailler au couple maximum. Du coup, dorénavant, ça passe moyen au niveau du bas de carénage (je pense qu’à l’époque ils avaient réglé la tringlerie en fonction du carénage mais je suis sûr de rien).

Pas de problème. Un coup de Dremel et on en parle plus. C’est peut être pas très visible sur la photo… Il faut comprendre que le but est ici de faire en sorte que la tête de vis ne touche plus rien. Ce qui entoure la rotule ne touche pas le carénage.

Pour finir, ce dimanche matin, à 2 H, voilà ce à quoi ressemble Kawette. À noter les 2 bouts de bois sous le bas de carénage. Comme je suis tout seul ils me servent de troisième main et supportent le bas de carénage alors que je suis en train de le fixer. Comme ça marche bien j’ai fait une version plus courte que j’emmènerai lors des roulages.

Je considère qu’à partir de maintenant, je peux aller rouler avec Kawette.

TO DO

Dans une seconde phase il faut

  • Acheter un second lève fourche car celui que j’ai ne passe pas entre garde boue et le tête de fourche. Actuellement je ne peux donc pas mettre de couverture chauffante à l’avant. Je vais prendre un modèle qui se place sous les tubes de fourches.
  • S’assurer que tout se passe bien au premier roulage (que la visserie reste en place, pas de fuites etc.)
  • Vérifier que la moto ne monte pas trop en température à cause de la nouvelle grille (je trouve que la maille est très serrée)
  • Bien surveiller le radiateur qui a été rafistolé
  • Démonter l’actionneur de la valve d’échappement qui sert à rien et mettre un leurre « maison » à la place (j’ai les composants, la plaque… y a plus qu’à)
  • Changer le carter gauche (alternateur). J’ai la pièce et le joint
  • Changer le protège carter gauche. J’ai la pièce RG Racing
  • Virer le commodo gauche qui ne sert à rien.
  • Apprendre à changer les bougies (va falloir mettre Kawette encore toute nue…)
  • Passage au banc et réglage du Commander Power V5 afin d’être sûr que c’est bon
  • Monter l’Alfano
  • … tout ce que j’oublie et/ou que je vais découvrir lors du premier roulage le 16 mars prochain

Allez, la suite au prochain épisode.

Share this...

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.