Catégories

SOS 2 le retour 20 ans après… Episode 0

Temps de lecture : 18 minutes

J'explique ici la galère que c'est, en 2023, de remonter une machine susceptible de faire tourner le code d'un OS écrit en 2004.

Intro

Commence par lire cet article (épisode 1) avant de revenir ici car j'ai écrit l'épisode 1 avant celui-ci. Ayé, t'as lu? Donc maintenant tu sais que j'ai décidé de faire du bouche-à-bouche à un code qui a une vingtaine d'année et de le faire tourner dans un setup modernisé à base de Grub2, Docker, NASM etc.

So far so good... À l'issue de mon premier billet, le code de l'épisode 1 tourne et c'est le sourire aux lèvres que je m'attaque au code de l'épisode 2 de la saga SOS. Ce dernier concerne les interruptions (exceptions et IRQ). Là aussi, ça se passe plutôt bien et assez rapidement j'ai un code qui "marchotte". Je dis "marchotte" car si les IRQ matérielles du timer sont bien prises en compte, je passe complètement à côté des exceptions (entre autres la division par 0 qui est mise en œuvre dans le code de démonstration de l'article). J'ai beau chercher je ne trouve pas... Je vois bien un ou deux trucs dans mon code mais globalement je suis sec... Finalement j'en arrive à la très mauvaise idée qu'il serait judicieux de remonter une machine de l'époque. Le principe serait d'y faire tourner le code "canal historique", sans y toucher du tout et de voir comment ça se passe.

Je confirme, c'était une très mauvaise idée et je m'en vais te raconter ici ce qui m'est arrivé. Je vais tout détailler mais franchement je ne te conseille pas de le refaire de ton côté. De mon point de vue, il est très intéressant et instructif de refaire tourner le code de SOS mais il vaut mieux le faire dans un setup "moderne". À toi de voir. Sur ce, allez, c'est parti...

La méthode

Je ne peux pas porter le code de SOS sur une disquette. Je n'ai plus de PC avec disquette. À la maison, le seul qui accepte encore les floppy c'est un Mac Classic II mais bon, c'est une autre histoire. En plus, dans la série SOS, on ne peut utiliser des disquettes que sur les épisodes 1 et 2. Bref, ça ne vaut pas le coup.

Je ne peux pas porter le code sur une machine sur laquelle tourne une distribution moderne. En effet, cette dernière utilise Grub 2 comme bootloader. Or le code original de SOS n'est compatible qu'avec Grub 1 (aussi connu sous le nom Grub Legacy). En plus on est dans un contexte 64 bit, faudrait un cross-compiler... Ça ne sent pas la sérénité...

J'ai essayé, vraiment essayé d'utiliser une image Docker mais je me suis retrouvé rapidement face à des problèmes de version de Grub 2 vs Grub Legacy, des soucis de compilateur trop récent, des problèmes dans le Makefile qui passait plus... En plus, il y a un mixte entre l'image qui peut être de type 386 et le sous-jacent du container qui est "moderne". Là, je ne suis pas sûr de tout comprendre. Bref, j'ai essayé, j'ai passé/perdu beaucoup de temps et finalement je me dis qu'il vaut mieux émuler une configuration matérielle et logicielle "historique".

Note

Compte tenu de ce que j'ai appris avec les tests ci-dessous... Un jour de pluie, je ferai peut-être un nouveau test avec une image Docker. À voir...

Comme je manque de PC, je vais installer une "vieille" distribution dans une machine virtuelle "vieille" qui sera émulée à l'aide de VMware Workstation 17 Player (sérieux, t'as vu la longueur du nom... Ils ont fumé quoi au marketing ?). Je décide de faire tout ça sur un host Linux sur lequel tourne une Mint 21.2 (cela ne change pas grand-chose à mon avis si on met l'émulateur VMware sur un host WIN11).

Pour me mettre dans les conditions de l'article originel, il me faut donc une distribution Linux de l'époque. En 2004 chez Debian on avait Woody. Je suis parti avec une Lenny, qui est sortie en 2009 car, sauf erreur de ma part c'est la dernière version de Debian qui avait un Grub 1 comme bootloader (ensuite ils sont passé sur Grub 2). Je pense que tout ce qui va être expliqué ci-dessous peut s'appliquer à une version Woody mais bon, franchement, je ne souhaite pas réitérer l'expérience.

Donc jusque-là c'est simple :

  • Un portable qui fonctionne sous Mint 21.2
  • Installation d'un player VMware
  • Installation d'une Debian Lenny en tant que VM dans le player

Installer VMware sur le host Mint

Récupérer une image ISO de Lenny

Créer une machine virtuelle lenny

  • Sous VMware Player c'est évident.
  • Tout laisser par défaut sauf le disque qu'on garde en un seul fichier.
Sur cette illustration comme sur les suivantes il ne faut pas hésiter à cliquer pour les agrandir
  • Oui, bien sûr, avant de lancer la VM, il faut faire pointer le CD de la VM vers le fichier ISO qu'on vient de récupérer.
Le CD pointe vers l'ISO téléchargée
  • Lancer la VM

Installation de Debian Lenny

  • Tout laisser par défaut (lenny au lieu de debian comme nom de machine)
  • Installer SANS miroir (plus rien n'est dispo depuis l'installeur). Faut appuyer sur ESC pour sauter cette étape et finir l'installation en installant le minimum minimorum.
  • On est gentil on confirme qu'on sait (plus ou moins) ce que l'on fait
  • À la fin, on a donc un système minimum dans la VM.
  • Je passe les détails mais à la fin, comme la chenille, c'est la VM qui redémarre 🎵🎶.

Quand on est logué sur la VM lenny

su                                          # il n'y a pas encore de sudo
nano /etc/apt/sources.list
deb http://archive.debian.org/debian-archive/debian/ lenny main contrib non-free
  • CTRL + O pour écrire
  • CTRL + X pour quitter nano
Il ne faut pas prêter attention au nom de la VM (delete_me). J'ai fait des captures après coup. Remplace delete_me par lenny si besoin.

On est toujours super user. Si on fait un :

apt-get update

On a un message qui dit que certaines clés sont expirées

KEYEXPIRED 1520281423
KEYEXPIRED 1337087218

Je n'ai pas réussi à mettre à jour les clés. Par exemple, les 2 commandes ci-dessous n'aident pas.

apt-key list
apt-key adv --recv-keys --keyserver keyserver.ubuntu.com F42584E6

Installer les softs sur la VM lenny

Méthode que j'utilise finalement

On peut ne PAS changer la date de la VM et laisser apt-get install râler et nous demander de confirmer qu'on veut faire l'installation sans vérification (authentification).

Changer la date de la VM

su
date --set "2009-10-10"
apt-get update
apt-get upgrade

Les soft à installer

apt-get install sudo
visudo
  • Quand apt-get râle parce que le paquet sudo n'a pas été authentifié faut appuyer sur o
  • Dans le fichier qui s'ouvre sous nano, rajouter une ligne du style nom_user ALL=… comme pour root.
  • On sauve CTRL+O
  • On quitte CTRL+X
exit                                      # pour ne plus être root
sudo apt-get install locate
sudo updatedb
  • Ce n'est peut-être pas une bonne idée que de vouloir optimiser en mettant tout dans une même commande.
  • Je ne mets pas -y pour bien tout confirmer moi-même à chaque fois
sudo apt-get install build-essential
sudo apt-get install linux-headers-$(uname -r)
sudo apt-get install mtools
sudo apt-get install file
sudo apt-get install qemu

Installer les VMTools

  • Faut le faire car je veux un répertoire partagé entre le host Mint et la VM lenny
  • Menu Virtual Machine (en haut de la fenêtre)
  • Cliquer alors sur VMware Tools Installation
  • Revenir dans la console de la VM lenny
sudo mount /dev/cdrom /cdrom
ls /cdrom
  • On voit VMwareTools-10.0.12-14792880.tar.gz
  • Normalement on est dans $HOME
  • Saisir les commandes ci-dessous :
cd
mkdir tmp
cd tmp
tar -xvf /cdrom/VMwareTools-10.0.12-14792880.tar.gz
cd vmware-tools-distrib
sudo ./vmware-install.pl
  • Garder tous les choix par défaut (ENTER, ENTER...)
  • Quand c'est terminé
cd
rm -rf ./tmp/vmware-tools-distrib/
sudo shutdown -h now

Faire une copie de la VM

--- /Z!\ Copie de la VM ---

  • C'est très important car en cas de plantage total de la VM on sera bien content de pouvoir repartir d'une copie. Oui, je te confirme, ça sent le vécu...
  • Si la VM s'appelle lenny et que je m'appelle philippe elle est dans : /home/philippe/vmware/lenny (~/vmware/lenny pour les intimes)
  • Suffit de copier le répertoire lenny et de le nommer lenny.bak par exemple
  • Ne pas faire apparaître lenny.bak dans le player VMware
  • En cas de souci :
    • On supprime la VM lenny de VMware Workstation Player
    • On fait une copie de lenny.bak qu'on renomme lenny
    • On la fait apparaitre dans VMware Workstation Player
    • Le coût par VM n'est pas énorme. 1.3 GB environ.

Ne pas passer à la suite sans avoir fait une copie. Aie confiance, crois en moi...🎵🎶

--- /Z!\ Copie de la VM ---

Installer un répertoire partagé

  • Entre le host Mint et la VM lenny
  • Dans VMware Workstation Player, clic droit sur la VM, option Virtual Machine Settings puis onglet Options
  • Lors de la config je nomme le répertoire shared_lenny et il pointe sur le répertoire /home/philippe/Documents/tmp/shared_lenny du host Mint.
  • C'est un truc tout bête mais ça permet d'éditer du code avec le VSCode du host Mint plutôt qu'avec le nano de la VM lenny etc.

Récupérer le code de l'article 1

  • Relancer la VM lenny
  • Sur la VM, le répertoire partagé est dans /mnt/hgfs/shared_lenny (c'est tellement intuitif... J'adore ce genre de truc...).
cd /mnt/hgfs/shared_lenny
wget -P ./ http://sos.enix.org/wiki-fr/upload/SOSDownload/sos-code-art1.tgz
tar -xvf sos-code-art1.tgz
cd sos-code-article1

Compiler le code de SOS

make
  • Pas d'erreur
  • Un warning dans main.c ligne 32, variable i non utilisée.
  • On s'en fout pour l'instant

Sur la VM lenny, si dans la console je tape :

file fd.img

Alors je vois :

fd.img: DOS floppy 1440k, x86 hard disk boot sector

Comme la compilation a été faite dans un répertoire partagé entre le host Mint et la VM lenny, on peut relancer la même commande file fd.img depuis le host. Voilà ce que l'on voit alors :

fd.img: DOS/MBR boot sector, code offset 0x48+2, OEM-ID "MTOO3911", root entries 224, sectors 2880 (volumes <=32 MB), sectors/FAT 9, sectors/track 18, serial number 0x78a5cd31, unlabeled, FAT (12 bit), followed by FAT

Que ce soit sur le host Mint ou la VM lenny, la commande file sos.elf retourne la même chose :

fsos.elf: ELF 32-bit LSB executable, Intel 80386, version 1 (SYSV), statically linked, not stripped

Sur le host Mint, on peut monter l'image fd.img. Suffit de cliquer sur le nom du fichier dans "l'explorateur de fichiers" (je sais plus comment il s'appelle. Nemo ? Pas sûr...). On retrouve les sous-répertoires /boot, /modules, /system. Dans /system il y a sos.elf.

On peut aussi monter fd.img depuis la VM lenny

sudo mkdir /media/tmp_dsk
sudo mount -o loop fd.img /media/tmp_dsk
ls -al /media/tmp_dsk

On retrouve bien le contenu du floppy

sudo umount /media/tmp_dsk

Lancement

  • On est toujours dans le répertoire /mnt/hgfs/shared_lenny/sos-code-article1
qemu -fda fd.img
  • On a une erreur du type :
Use fbdev option or set FRAMEBUFFER environment variable
qemu --curses -fda fd.img
  • On voit Grub Ver 0.97 tout en haut de l'écran et le menu Simple OS (c'est rassurant, c'est la preuve qu'on est en Grub 1).
  • Après sélection de SOS dans le menu ça part en vrille
Booting 'Simple OS'
root (fd0)
Filesystem type is fat, using whole disk
kernel /system/sos.elf
Error 13 : Invalid or unsupported executable format
Press any key to continue...
  • Là, c'est mort
  • Sur la VM, il faut ouvrir un second terminal (ALT+F2)
  • Se loguer
  • Saisir
top
  • Appuyer sur 'k'
  • Donner le N° du PID de qemu puis saisir '9' pour le type de signal à envoyer
  • C'est équivalent à la commande : kill -9 2684 # où 2684 est le PID de qemu

Bon, ben, "ça passe pas...". Va falloir trouver autre chose.

Je pensais avoir trouvé un truc grâce à ce lien :

Dans sos.ldS je déplace *(.rodata) dans la section .text du code.

/* Beginning of the text section */
    .text ALIGN(4096) :
    {  
        /* This section includes the code */
        *(.text*)
        *(.rodata*)
        /* Defines the 'etext' and '_etext' at the end */
        PROVIDE(etext = .);
        PROVIDE(_etext = .);
    }
    /* Beginning of the data section */
    .data . :
    {   *(.data*)
        PROVIDE(edata = .);
        PROVIDE(_edata = .);
    }
    /* Beginning of the read-only data section */
    /*
    .rodata . :
    {   *(.rodata*)
        PROVIDE(erodata = .);
        PROVIDE(_erodata = .);
    }
    */

Dans le même fichier je modifie ensuite la ligne :

.bss SIZEOF(.rodata) + ADDR(.rodata) :

Qui devient :

.bss SIZEOF(.data) + ADDR(.data) :

En effet, il n'y a plus de section .rodata. Je relance

make clean
make
qemu --curses -fda fd.img

Mais, bon, "ça passe toujours pas...". De toute façon c'était une bêtise. Le code original tournait. De plus, à mon avis, cette histoire de .rodata n'est valable QUE si le code assembleur est assemblé par NASM. Je pense même que NASM supporte pleinement .rodata (depuis la version 0.98.32, pour le format elf, voir le pdf de NASM 2.16.01 p175). Bon, on s'en fout, on perd du temps là... En effet, sous SOS, le code assembleur historique est assemblé par GAS qui gère très bien les sections .rodata. Et, encore une fois, le code original fonctionnait très bien...

J'enlève les modifications de sos.ldS puis je repars carrément de zéro en décompressant l'article 1 à nouveau.

rm -rf sos-code-article1/
tar -xvf sos-code-art1.tgz

Mouai... Et on fait quoi maintenant qu'on est revenu au point de départ ?

Follow the white rabbit...

Heu... Je vais te calmer tout de suite. On ne va pas aller aux pays des merveilles mais plutôt à la cave... Et encore, je vais te donner une version édulcorée, un truc bien propre, à la chronologie bien linéaire, genre tuto de YouTube où tout se passe toujours bien.

En réalité ça ne s'est pas du tout passé comme ça. C'est parti dans tous les sens, j'ai pas mal cherché, j'ai fait les trucs dans le mauvais ordre, j'ai perdu pas mal de VM... Une vraie boucherie, y avait du sang partout. Le genre d'expérience qui te donne envie de tout jeter. Un peu comme les ces p💀t@ins de randos qui n'en finissent pas de monter...

https://www.youtube.com/shorts/d92jbkVY8wY

Ce que je crois avoir compris

  • SOS fonctionne avec Grub 1
  • Dans la configuration actuelle, avec le Grub 1 installé sur la VM lenny, le Makefile retrouve bien ses petits mais ça part en vrille à l'exécution. Message du style "Invalid or unsupported executable format".
  • En cherchant sur le web, je fini par fouiller, à la main, message par message, dans les archives de la mailing list de SOS (merci les gars, franchement merci de tout laisser en ligne après autant d'années)
  • Plus précisément, je tombe sur ce message : http://the-doors.enix.org/pipermail/sos/2011-January/001076.html. Là, tu te dis qu'il y a des mecs qui ont plus d'idées que toi et qu'il y a peut-être un truc à tenter.
  • Du coup je recompile un Grub 1 et je l'installe sur la VM lenny
  • Ensuite je recompile SOS. Ça génère un nouveau fichier fd.img en utilisant, entre autres, le fichier Stage 2 du "nouveau" Grub 1
  • Et là... Ça ne marche toujours pas... P💀t@in fait suer !!!
  • Grand moment de solitude... Pas le moral... Je tombe dans l'alcool, la drogue et la prostitution...
  • Mais bon, en continuant à chercher je trouve ce billet : https://wiki.archlinux.org/title/Talk:GRUB_Legacy
  • Bien sûr, quand je vérifie la taille des inodes de la VM lenny je découvre qu'ils ont une taille de 256 octets. C'est bizarre et contradictoire avec ce qui est dit dans le billet mais bon... On va quand même essayer de mettre les inodes à 128 octets.
  • Le problème c'est que je ne peux pas changer la taille des inodes sur un disque qui est monté
  • Je récupère une distribution qui possède un mode "live".
  • Je boote la VM lenny sur le CD de la distribution live en question
  • Je vérifie la taille des inodes. Ils sont à 256 bytes.
  • Je demande à les faire passer à 128...
  • Et là on me dit que ce n'est pas possible de réduire la taille des inodes qu'on ne peut que les faire grandir
  • P💀t@in, je suis maudit ou quoi ?
  • Re alcool, re drogue et re prostitution...
  • J'essaie de jouer avec l'installeur de la Debian Lenny. J'essaie le mode expert mais là il y a trop de questions auxquelles je n'ai pas les réponses. Je pense cependant qu'un "bon" aurait choisi cette voie.
  • Finalement je fais un entre-deux un peu "cracra". Accroche ta ceinture et reste avec moi deux minutes. Imagine... :
    • Je boote le live CD sur la VM leny
    • Cette dernière a toutes ses partitions, tout va bien. Y a juste la première dont il faut faire passer la taille des inodes de 256 à 128 octets
    • On sacrifie la première partition en claquant dessus un nouveau système de fichiers dont les inodes ont une taille de 128. Ça ne va sans doute pas matcher au niveau de la taille de la partition mais on s'en fout on est plus à ça près.
    • Par contre, c'est sûr, on aura perdu tous les fichiers.
    • Faut donc refaire une installation de la Debian Lenny
    • Je reboote donc la VM lenny avec le CD d'installation de la Debian Lenny
    • Lors du paramétrage de l'installation on demande à garder les partitions ainsi que les systèmes de fichiers en place et à simplement copier les fichiers de Lenny dessus
    • Enfin je reboote la VM lenny.
    • Tout devrait être pareil sauf que dorénavant, les inodes de sda1 devraient être à 128 octets.
  • Pour faire bonne mesure, je recompile un Grub 1 et je le réinstalle
  • Je reboote de la VM lenny
  • Je compile et je teste SOS
  • Et si ça ne marche pas... Ben je ne sais pas... J'élève des brebis sur les hauteurs de Solenzara ?

Mouai... Ça a l'air compliqué ton affaire. Tu peux résumer ?

La check-list qu'on va suivre

  1. Récupérer une distribution "live" et booter dessus
  2. Créer un système de fichiers avec des inodes à 128 octets sur le sda1 de la VM
  3. Rebooter la VM sur le CD d'installation Debian Lenny
  4. Refaire une installation en conservant les systèmes de fichiers en place
  5. Rebooter la VM, compiler et installer Grub 1
  6. Rebooter la VM, compiler et tester SOS

Ca a l'air tellement facile, tellement naturel quand c'est résumé de cette façon...

1 - Récupérer une distribution live et booter dessus

  1. Après coup je pense que j'aurai pu prendre une BusyBox, une ToyBox où un truc de ce genre. Sur le moment je n'ai pas réfléchi, j'ai fait simple et j'ai récupéré une Mint XFCE parce que c'est pas trop lourd, que je sais qu'il y a gparted etc.
  2. Je la dépose dans le répertoire /home/philippe/Téléchargements du host Mint
  3. Je fais une copie du répertoire /home/philippe/vmware/lenny que je renomme /home/philippe/vmware/lenny128 (128 comme les 128 octets des inodes. Malin le mec 🦊)
  4. Je fais apparaître cette VM dans VMware Player (un clic sur home puis "Open a Virtual Machine" à droite).
  5. Dans les settings je fais passer la mémoire à 4GB et je fais pointer le CD sur l'ISO de Mint XFCE.
  6. J'en profite pour créer un répertoire partagé que je nomme shared-lenny128. Sur le host Mint il pointe sur /home/philippe/Documents/tmp/shared_lenny128
  7. Au démarrage de la VM je confirme que j'ai copié la VM (c'est pour des histoires de duplication d'adresse MAC, je sais plus trop).
  8. Concernant le démarrage sur le CD live il faut, quand la VM boote, appuyer sur la touche F2 pour accèder à son BIOS. Là, dans l'onglet boot du BIOS, il faut mettre le CD en haut de la liste, quitter le BIOS et reprendre le démarrage de la VM.
  9. On se retrouve sur une Mint XFCE live

2 - Créer un système de fichiers avec des inodes à 128 octets sur le sda1 de la VM

  1. J'utilise l'excellent gparted de la Mint live et je vérifie les différentes partitions du disque ainsi que le nom de ce dernier. Ici c'est sda, la partition swap est sur sda5 et le système de fichiers sur sda1
  2. Dans un terminal, pour vérifier la taille des inodes je tape : sudo tune2fs -l /dev/sda1
  3. Dans tout ce qui est affiché je vois un truc du style : Inode size 256
  4. Pour vérifier la taille des inodes on peut aussi faire un cat /etc/mk2fs.conf | more
  5. Ca va pas marcher mais on peut tenter : sudo tune2fs -I 128 /dev/sda1
  6. C'est là qu'il répond : tune2fs 1.46.5 (30 Dec 2020) Shrinking inode size not supported
  7. Pas de remord, on pas trop d'autre solution. On créé un nouveau système de fichiers sur la partition sda1 avec : sudo mke2fs -t ext3 -I 128 /dev/sda1
  8. On éteint gentiment la VM (sudo shutdown -h now) et on revient sur le VMware Player

3 - Rebooter la VM sur le CD d'installation Debian Lenny

  1. Dans le VMware Player je m'assure que le CD de la VM lenny128 pointe bien sur l'ISO debian-5010-i386-netinst.iso
  2. On redémarre la VM

4 - Refaire une installation en conservant les systèmes de fichiers en place

  1. On commence à avoir l'habitude
  2. Je laisse tout par defaut sauf que je nomme la machine lenny128
  3. Le truc le plus important c'est l'étape partition/système de fichiers. Faut lui faire comprendre qu'on garde le partitionnment et le système de fichiers qui est en place
  4. On passe à la suite et il copie les fichiers
  5. L'installation se termine normalement

5 - Rebooter la VM, compiler et installer Grub 1

  1. Une fois que la VM lenny128 a démarré, je tape sudo tune2fs -l /dev/sda1 dans un terminal
  2. Je dois voir un truc du style Inode size : 128. Si je n'ai pas cette valeur, c'est pas la peine d'aller plus loin. Il faut revenir en arrière.

5.1 - Compiler Grub 1

sudo nano /etc/apt/sources.lst
  • Ajouter la ligne
deb-src http://archive.debian.org/debian-archive/debian/ lenny main 
  • Sauver, quitter. Normalement il y a un répertoire tmp dans $HOME
sudo apt-get update
cd ~/tmp
mkdir grub_build
cd grub_build
apt-get source grub
cd grub-0.97
  • Allez, on compile et on installe.
    Pas de panique ça va bien se passer. En fait on a déjà téléchargé tout ce dont a besoin (rappelle toi le sudo apt-get install build-essential par exemple).
    Ensuite le make install ne va rien installer sur l'installation déjà en place. En fait tous les fichiers générés vont se retrouver dans /usr/local. Donc, encore une fois, pas de panique.
./configure
make                    # jette ton œil
make -n install         # jette ton œil, vérifie que tout semble OK
sudo make install
  • Quand c'est terminé et que tout semble s'être bien passé
ls -al /usr/local/sbin
ls -al /usr/local/lib/grub/i386-pc
  • À titre d'exercice je te propose de comparer les tailles, les dates et les heures des fichiers stage2 des répertoires /boot/grub et /usr/local/lib/grub/i386-pc.
  • Moi j'ai respectivement 128 552 octets d'un côté et 101 978 de l'autre.
  • Ce qu'il faut qu'on fasse maintenant c'est qu'on installe notre Grub 1 nouvellement compilé en lieu et place de celui qui est venu avec la Debian Lenny.
  • On vérifie le petit nom de notre disque avec cette commande par exemple
sudo fdisk -l
  • Moi je vois sda1sda5. Mon disque s'appelle sda.
  • Ensuite j'installe le nouveau Grub1.
cd /usr/local/sbin
sudo ./grub-install /dev/sda
  • Aucune erreur à l'écran normalement.
  • Si c'est pas le cas on est mal...
  • Dans /boot/grub je vois que la taille de stage2 est dorénavant 101 978.
  • On reboote
sudo reboot -h now

5.2 À lire si besoin

6 - Rebooter la VM, compiler et tester SOS

6.1 Article 1 de SOS

  • Oups... On a déjà rebooté.
    Tiens, vas-y, fais moi un procès si t'es pas content.
  • On récuprère ensuite le code de l'article 1 de SOS.
cd /mnt/hgfs/shared_lenny128
wget -P ./ http://sos.enix.org/wiki-fr/upload/SOSDownload/sos-code-art1.tgz 
tar -xvf sos-code-art1.tgz
cd sos-code-article1
  • Comme on a recompilé Grub 1 je te propose de mettre à jour les variables grub_dirs_common et sbin_grub_path du fichier ../sos-code-article1/support/build-image.sh comme suit :
# grub_dirs_common= .................
# sbin_grub_path= .................

grub_dirs_common="/usr/local/lib/grub/i386-pc"
sbin_grub_path="/usr/local/sbin"
  • Quand c'est fait on build.
  • Il ne doit pas y avoir d'erreur. Il y a juste un warning à propos d'une variable i qui n'est pas utilisée dans main.c.
make
  • On boote SOS dans QEMU
  • Note que je demande à l'émulateur QEMU de simuler une machine avec 256 MB de RAM mais bon on s'en fout...
  • Oh, p💀t@in ça démarre enfin !
qemu -m 256M --curses -fda fd.img
  • Je pense que les problèmes d'affichage sont liés au fait que QEMU est en mode "curses" (ça ressemble à Rhide et à l'interface graphique qu'avait Turbo C 2.0) et que cela ne correspond pas exactement à la représentation que SOS se fait de la mémoire vidéo.
  • Faut regarder dans le détail. Je ne suis pas sûr de tout comprendre.
  • Mais... Nom de Zeus, Marty, il a démarré !

Pour sortir proprement, il faut :

  • Ouvrir un second terminal (ALT+F2)
  • Se loguer
  • Saisir la commande top
  • Appuyer sur 'k'
  • Donner le N° du PID de qemu puis saisir '9' pour le type de signal à envoyer

6.1.1 À lire si besoin

6.2 Article 2 de SOS

  • Je te la fais courte
cd /mnt/hgfs/shared_lenny128
wget -P ./ http://sos.enix.org/wiki-fr/upload/SOSDownload/sos-code-art2.tgz 
tar -xvf sos-code-art2.tgz
cd sos-code-article2
  • Mise à jour des variables grub_dirs_common et sbin_grub_path du fichier ../sos-code-article1/support/build-image.sh.
# grub_dirs_common= .................
# sbin_grub_path= .................

grub_dirs_common="/usr/local/lib/grub/i386-pc"
sbin_grub_path="/usr/local/sbin"
  • Build et run
make
qemu -m 256M --curses -fda fd.img
  • Voilà ce que je vois.
Clique sur l'image et compte le nombre de carrés rouge. Y en a combien ? 32, comme les 32 bits du compteur.
  • Comme dans l'article 2 on retrouve des marques rouges à gauche pour les exceptions liées aux divisions par 0.
  • Cependant, je ne retrouve pas à droite les marques vertes qui comptent les IRQ matérielles du timer qui tourne à 100 Hz.
  • M'en fout. Je suis trop content, je regarderai ça plus tard. Je suis presque sûr que c'est un problème d'affichage, de maping mémoire...

6.3 Article 2 de SOS, bis

  • Je m'en doutais...
  • Lorsque la VM lenny ne comporte qu'une console... Alors, quand on demande à QEMU d'exécuter SOS ça ratatouille un peu côté affichage. En effet, dans ce cas, QEMU met à la disposition de l'OS un affichage ncurses. De son côté SOS manque encore un peu de subtilité et attaque directement l'affichage vidéo via son mapping mémoire. Voir la dernière capture d'écran par exemple.
  • Afin de lever le doute, voilà ce que j'ai fait.

Duplication de la VM lenny128

  • Copie du répertoire lenny128
  • Je renomme la copie lenny128X
  • Le nom c'est juste pour dire qu'on va passer sous système de fenêtrage
  • Dans VMware Player, faire apparaître la VM lenny128X
  • Dans ses settings
    • Lui donner 8 ou 4 GB de mémoire
    • Lui donner le nom lenny128X
    • Mettre en place un répertoire partagé avec le host Mint. J'ai appelé ce répertoire shared_lenny128X
  • Je lance la VM lenny128X
  • Je confirme que c'est une VM que j'ai copié
  • Quand je suis sur le terminal je tape les commandes suivantes
sudo apt-get install xorg kde-core --no-install-recommends
startx
  • Du coup on a un KDE minimal
  • Sous KDE, j'ouvre un terminal où je tape
cd /mnt/hgfs/shared_lenny128X
wget -P ./ http://sos.enix.org/wiki-fr/upload/SOSDownload/sos-code-art2.tgz 
tar -xvf sos-code-art2.tgz
cd sos-code-article2
  • Mise à jour des variables grub_dirs_common et sbin_grub_path du fichier ../sos-code-article1/support/build-image.sh.
# grub_dirs_common= .................
# sbin_grub_path= .................

grub_dirs_common="/usr/local/lib/grub/i386-pc"
sbin_grub_path="/usr/local/sbin"
  • Build et run
make
qemu -fda fd.img
  • Tadaaa !
C'est Noël, ça clignote de partout !
  • On retrouve bien tous nos petits. Les exceptions à gauche en rouge et les IRQ du compteur en vert à droite. Ça clignote, c'est beau... En ces temps de préparation de Noyel me voilà tout "émouvé".
  • Sérieux, je suis super content. Je vais pouvoir comparer des pommes avec des pommes (SOS2 vs SOS) et ne pas perdre de temps avec QEMU en mode console dans une VM.
  • Ah oui, sinon, pour arrêter SOS... Comme d'habitude maintenant, j'ouvre une nouvelle console, j'invoque la commande top. Ensuite je tape "k" puis le N° du PID de qemu. Enfin je reviens sur la console où j'avais appelé QEMU.

Conclusion

  • Il faut que je relise et que je rajoute des captures d'écran. Ca manque.
  • Il faut que je comprenne mieux ces histoires de mémoire vidéo sur QEMU qui tourne lui même dans une VM...
  • Tout ceci me confirme qu'en 2023 c'est de la perte de temps que de s'entêter à faire ce genre de truc. Grub 1 (aka Grub Legacy) n'existe plus, tout le monde est en Grub 2, ma Mint "normale" a des inodes de 256 octets... Bref, il n'y a plus grand chose qui matche.
  • Par contre dans mon cas c'est nécessaire car j'ai besoin de pouvoir comparer SOS à SO2 (la version qui tourne sur Docker, via Grub 2 et dont l'assembleur est en NASM)

Allez, à plus et la suite au prochain épisode... Ce sera quand le code de l'épisode 2 tournera dans SOS2 aussi bien que celui-là. J'y suis presque, il manque juste (yaka, faukon) les exceptions que je loupe complètement.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.