RSV4 sur circuit – Préparation pour le roulage des 8 et 9 juin 2022

Pour faire court, je souhaite simplement changer les pneus. Avant un départ à l’étranger je passe donc un coup de fil afin de voir si je peux faire faire le montage avant de décoller. Idéalement j’aurai aimé remettre les mêmes pneus que ceux de la monte d’origine. Ce sont des SuperCorsa SP V3 que j’utilise sans couvertures chauffantes, ils sont très largement suffisant pour mon niveau etc. Mais bon, le vendeur n’en avait pas… Je me suis donc rabattu sur des SuperCorsa SC (SC2 à l’AR et SC1 à l’AV). Compte tenu des circuits où je vais, je décide de passer de 200 à 190 à l’arrière. Ça me fait un peu suer de passer sur SC. Ce sont de très bons pneus que j’ai déjà utilisé avec le ZX6R mais bon il va falloir emmener les couvertures chauffantes, les béquilles de stand, mettre, enlever, remettre les couvertures à chaque sessions. Enfin bref…

Toujours en début de semaine, j’essaie d’anticiper et je démonte les 2 roues.

Roue AR

  • Mettre la moto sur béquille de stand
  • Glisser une calle sous le pneu pour « tenir » la roue quand on va retirer l’axe
  • Dévisser l’écrou de l’axe de roue (120 Nm)
  • Retirer l’axe
  • Se battre avec la chaine et la couronne puis sortir la roue
  • Un bon nettoyage et idéalement enlever les plombs de la jante

Roue AV

  • Mettre la moto sur béquille de stand
  • Glisser une calle sous le pneu.
  • Dévisser les 4 vis des 2 étriers (50 Nm)
  • Attention aux rondelles en aluminium qui sont entre les étriers et le pied de fourche
  • Faire très attention à ne pas abîmer la jante en retirant les étriers
  • Si possible accrocher les étriers pour éviter qu’ils ne pendent au bout de leur durite
  • Mettre une calle en bois entre les plaquettes
  • Dévisser l’écrou de l’axe et ne pas oublier la rondelle (80 Nm)
  • Dévisser les 4 vis de 8 au bas des tubes de fourche (10 Nm)
  • Sortir l’axe
  • Un bon nettoyage (étrier, jantes) et idéalement enlever les plombs de la jante

Lors du démontage des étriers j’en profite pour jeter mon oeil sur les plaquettes… Et là je me fais un peu peur. Alors que la moto n’a que 3 000 km je trouve les plaquettes bien minces. Voir ci-dessous la plaquette de gauche par exemple.

La doc indique qu’il faut changer les plaquettes quand elles font 1.5 mm d’épaisseur.

Comme je pars bientôt, je ne prends pas de risque et je passe commande en urgence chez PAM Racing (Brembo RC Extreme Racing – 157 €). Le truc c’est que je souhaite les recevoir avant samedi pour pouvoir les monter à mon rythme.

Comme je suis vraiment à la bourre je n’ai pas pu faire faire le montage des pneus avant de partir. Je suis donc passé, à mon retour, samedi dans l’après-midi.

Le samedi matin je me suis fait une petite frayeur… En effet, je ne retrouvais plus l’entretoise de droite de la roue avant… Je suis même allé chez Paris Nord Moto pour voir, prendre des photos et constater que, comme clairement indiqué dans la documentation technique (que j’ai), il n’y a PAS d’entretoise à droite.

On va mettre ça sur le compte des 7H de décalage horaire que j’ai dans les dents ce samedi matin. En fait, à droite, c’est l’épaulement de l’axe qui vient s’appuyer sur le roulement. Attention, ce point à son importance lors du remontage de la roue avant.

A gauche cependant il y a bien une entretoise qui, bonne nouvelle, reste accrochée au joint de protection du roulement quand on démonte la jante (ça aide un peu au remontage)

Enfin bref, en fin d’après-midi ce samedi je suis de retour à la maison avec 2 pneus neufs.

Tient, une bonne nouvelle n’arrivant pas seule, entre temps, les plaquettes ont été livrées.

A propos des plaquettes voilà ce que je mesure : 4.66 mm pour le metal pur

6.62 mm pour le métal et la garniture. Cette dernière fait donc encore 2 mm. Je décide donc de ne PAS changer les plaquettes. Je vais emmener au prochain roulage les nouvelles plaquettes, « au cas où » et surveiller l’état de celles qui sont sur la moto.

Remarque

Suite discussion lors du dernier roulage, je crois que je vais installer un nouveau rituel: Midi et soir je passerai un grand coup de soufflette dans les étriers et un bon coup de Bardhal sur les disques. En effet, quand on l’a fait, j’ai été bluffé par tout ce qui est sorti quand on a soufflé les étriers et par tout ce qui restait sur le chiffon.

Le montage de la roue arrière n’appelle pas de commentaires particuliers. J’en ai déjà parlé dans ce billet

Pour le remontage…

Roue AR

  • C’est franchement la misère
  • Malgré la calle sous le pneu j’ai un mal de chien à remettre l’axe
  • Bon, sinon quand l’axe est passé les choses redeviennent classiques
  • Faut bien penser à vérifier l’alignement et la tension de la chaine. Si besoin relire cette page
  • Couple de l’écrou = 120 Nm

Roue AV

Attention les choses doivent être faites dans un ordre bien particulier car à gauche (quand on regarde la moto), la jambe de fourche est « coincée » entre l’écrou et l’entretoise alors qu’à droite, la jambe de fourche (si les 2 vis de 8 ne sont pas serrées) est libre. Donc bref, il faut s’organiser pour que les étriers et les plaquettes soient alignés avec les disques et que les tubes ne soient pas contraints.

  • Insérer l’axe par la droite (quand on regarde la moto de face)
  • S’assurer qu’il est bien enfoncé jusqu’au bout et que l’épaulement ne dépasse pas du pied de fourche
  • Visser (10 Nm) les 2 vis de 8 qui sont sur le tube de fourche de droite (côté épaulement)
  • Visser l’écrou de l’axe (80 Nm)
  • Dévisser (10 Nm) les 2 vis de 8 qui sont sur le tube de fourche de droite
  • Installer les 2 étriers (attention à la jante, ça passe au mm)
  • Serrer, à la main, les 4 vis des 2 étriers (ne pas oublier les rondelles en aluminium)
  • Faire tourner la roue AV et freiner à plusieurs reprises
  • Maintenir le levier de frein serrer
  • Serrer au couple (50 Nm) les 4 vis des 2 étriers sans jamais relâcher la pression sur le levier de frein
  • Faire tourner la jante. Ça doit tourner très librement. Les plaquettes et les étriers sont bien alignés
  • Serrer au couple (10 Nm) les 2 vis de 8 qui sont sur le tube de fourche de gauche (là où il y a l’écrou de l’axe de roue)
  • Enlever la béquille de stand avant
  • Pomper plusieurs fois sur la fourche pour que la jambe droite de la fourche s’aligne
  • Serrer au couple (10 Nm) les 2 vis de 8 qui sont sur le tube de fourche de droite
  • Remettre la béquille avant
  • Faire tourner la roue avant et vérifier que tout tourne librement

Tout est très bien expliqué (US) ici par l’excellent Dave Moss

Vous pouvez aussi jeter votre oeil ici (FR) car on y parle de contraintes sur le train avant.

Qu’est-ce qui reste à faire ?

  • J’ai démonté le bas de carénage pour inspecter le bas moteur (fuite d’huile etc.). Je n’ai rien vu. Tout est nickel
  • Je suis en mode Race 1 « modifié ». Je pourrais peut-être remettre les valeurs par défaut
  • En fait le souci, ce n’est pas la moto, c’est le mec qui est dessus (je ne parle pas de pilote). À ce propos j’ai trouvé une super vidéo qui présente les trajectoires du Vigeant. En ce qui me concerne j’ai un billet en cours là-dessus avec 12 000 photos. J’étais très content de voir qu’à un ou deux trucs près, ce sont les mêmes points de repères etc. On en rediscute plus tard quand je publierai les photos de mon tour de piste à pied.

Bon, allez, la suite au prochain numéro et d’ici-là relisez les notes de pilotage ou faites des squats afin de préparer les prochains roulages.

Pour moi, normalement c’est les 8-9 juin prochains au Vigeant avec H2S. Je m’inquiète un peu pour la météo mais bon comme ils ne sont vraiment pas bon à Météo France on a nos chances…

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.