Pilotage Moto – Conseils de pro pour progresser plus vite

Conseils de pro… On me l’a déjà faite 10 000 fois celle-là sur le web… J’y crois plus… Non, non ! Là ce sont de vrais conseils, utiles, applicables et prodigués par des vrais pros.

En fait, je regroupe ici ce que j’ai pu trouver sur le web. Quand cela a du sens je mets des liens sur les pages de la section Pilotage Moto du site. Comme certaines pages du site sont longues, il se peut que le point souligné fasse partie des remarques et se retrouve tout au fond de la page. Dans tous les cas s’il y a un lien ici c’est qu’on en parle. Pour le reste si je trouve autre chose je reviendrais faire une mise à jour.

Conseils de pro d’Alberto NASKA

La série de trois vidéos en anglais avec les 25 conseils d’Alberto se trouve ici ou alors vous pouvez cliquer ci-dessous :

Vidéo 1/3

1La moto est un sport comme les autres. Donc, faut faire l’effort d’apprendre, trouver un prof, prendre des cours… Ça ne va pas venir tout seul.
2Certes on conduit avec le corps mais il y a 1 million de trucs à apprendre en plus.
3Ajuster la position sur la moto (ouvrir les bracelets pour avoir plus de couple, abaisser les leviers, reculer la position sur la selle)
4Positionner les pieds correctement. Pied externe, pied interne. Pointe versus avant du talon.
5Si tu veux apprendre il faut aller doucement, apprendre une chose à la fois, répéter, répéter et répéter encore… Une après-midi que sur les pieds par exemple.
6Une fesse dehors au début. On trouvera et on ajustera notre position avec le temps. Faut sentir que la jambe externe est accrochée sur le réservoir.
7Faut diriger la moto et pas se faire diriger par elle (sinon on n’est pas fichu de suivre les trajectoires qu’on souhaite suivre).

Vidéo 2/3

8On ne sort pas la fesse pendant le freinage, c’est trop tard. On la sort avant ou au moment où on coupe les gaz et on profite alors du kick pour se déporter. 
9On ne revient pas sur la selle entre 2 virages qui sont dans le même sens.
10Faut toujours se cacher derrière la bulle. Sauf au freinage (effet de voile). On sort comme un diable au freinage
11Prise tournevis pour permettre au corps de se déporter dans le virage. On change la position au moment où on relâche le frein. On se retient avec la jambe externe. Light sur les mains.
12Quand tu freine tu freine ! Quand tu freine plus, tu relâche le levier et tu changes ta position pour la prise tournevis
13Utiliser tous les tr/min. Au freinage, garder le régime haut dans les tours aussi (frein moteur)
14Relâcher l’embrayage dou-ce-ment
15Accélérer à fond partout, tout le temps. Full gas, brake, full gas, brake. 
15Dans les lignes droite tenir l’accélérateur à 3 doigts pour se décontracter (tenir avec le « bout » des doigts)
17En sortie de virage on ne saute pas sur la selle. On garde la fesse dehors, on ramène le buste, puis la fesse
18En sortie de virage, on ramène la fesse sur la selle lorsqu’on monte un rapport afin de profiter du kick.

Vidéo 3/3

19Jouer sur le transfert de charge. Avant, arrière. Donc au freinage y pas de temps mort entre couper les gaz et commencer à freiner. Full gas, boum you brake
20Freine 2 fois moins fort (10 bars au lieu de 20) mais une fois que tu commences tu gardes la même pression. Ne pas jouer sur la pression de freinage quand la moto est droite. Cela évite les transferts de charge parasites. Quand tu angles, tu relâches les freins jusqu’à la moitié du virage.
21Réduire à zéro ou presque la zone dans laquelle on a terminé le freinage et le moment ou on réaccélère. Attention à pas perdre l’avant ou l’arrière…
22Pick up. Sortie de virage. Quand on accélère faut garder le corps à l’intérieur et repousser la moto (à la verticale) avec les bras. On peut alors accélérer plus fort, plus tôt.
23Faut être « progressif » quand on accélère. Ce n’est pas 0/1.
24Accélérer pour changer de direction. Typique dans les pif-paf. Accélérer entre les 2 puis couper. Ne pas rester gaz constant entre le pif et le paf. La moto se relève mieux et change plus rapidement de côté. Attention faut pousser sur les cale-pieds, lever les fesses et avancer la tête dans la bulle pour éviter les roues arrière.
25Sur un 1000 on ne fait pas des « U lines » mais de « V lines » (je ne suis pas sûr d’avoir compris).

Conseils de pro de Sylvain Guintoli

1Regarder loin, là où on veut aller.
2Trajectoires
3Position, couché en ligne droite. Rentrer les coudes. Dos plat. Poitrine sur le réservoir.
Freinage, on se relève. Reculé pour garder du poids sur l’arrière. Ensuite, jambe en bas. Jambe externe en appuis sur réservoir.
Lancer le coude, l’épaule et la tête dans l’intérieur du virage
En sortie de virage faut pousser le guidon loin de soi pour relever la moto.
4Privilégier les sorties de virages. C’est là qu’on fait les chronos.
5Pas agressif sur l’accélérateur surtout en sortie de virage. Pas on/off. Si on a été agressif, arriver plus vite au prochain tour et être plus doux/progressif en sortie sur l’accélérateur
6Pression de freinage tout de suite (au repère). On relâche progressivement quand on commence à mettre de l’angle
7Rétrograder tout de suite dès qu’on freine. Donc on coupe les gaz, on freine et on rétrograde. Préparer son pied gauche ! C’est là qu’on a le meilleur du frein moteur (pas à bas régime)
8Faire rouler l’accélérateur dans la main. En ligne droite. Tenir l’accélérateur avec moins de force/grip. Détendre la paume de la main, laisser 4 doigts sur la poignée). Mettre son pouce par-dessus. 
9Relax. Trouver des endroits ou se relâcher (ligne droite) afin d’être disponible au prochain freinage/virage.
10Ouvrir les gaz à 100% et les garder ouvert le plus longtemps possible. Utiliser le short shift. Short shifter c’est passer au rapport supérieur avant l’heure.
Share this...

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.