Pilotage Moto – 09 – Freinage sur l’angle (Trail Braking)

L’objectif de la session

A la fin de cette session consacrée au freinage sur l’angle on doit

  • Terminer le freinage alors qu’on est sur l’angle et dans le virage (voir l’image de gauche ci-dessous)
  • Être capable de le faire en toute sérénité.

Prérequis pour la session

  • On a un freinage en ligne droite qui comprend bien les 3 phases
    • Rapide mais progressif
    • Fort mais constant
    • Relâche progressive
  • On en est à un stade où on passe par les 3 phases de manière automatique
  • Si ce n’est pas le cas ce n’est même pas la peine de lire le reste  

Petit rappel utile

On ne pourra pas dire qu’on n’en a pas parlé…

  • Petit coup d’œil derrière, sur la piste, avant de rentrer
    • Je lève mes fesses de la selle et je tourne franchement la tête et le haut du corps pour vraiment voir ce qui arrive.
  • Ne PAS prendre la corde du tout premier virage
    • On rentre généralement dans une ligne droite
    • Au bout on peut se faire percuter par un gars qui est sur la piste depuis un moment et qui est lancé
  • Si on n’a pas de couvertures chauffantes alors on a gagné 2 tours de chauffe
    • Accélérations en ligne droite pour le pneu arrière
    • Freinages progressivement plus appuyés pour l’avant
    • PAS de zigzag. Ça ne sert strictement à rien.
  • On se fiche du chrono
  • Rouler très à l’aise, 2/3 de ses possibilités, ne pas se mettre en mode panique
  • Au 3eme tour on monte gentiment à 3/4 de ses possibilités car c’est une session de travail (on n’est pas là pour claquer une pendule)

La session : freinage sur l’angle

La différence entre débutant et le confirmé c’est, entre autres, la longueur de la zone morte entre la fin du freinage et la ré-accélération.

  • Le débutant termine son freinage droit, il passe sur l’angle gaz coupé puis ensuite il commence à ouvrir les gaz (en appliquant la Throttle Rule qui dit qu’une fois qu’on a commencé à tourner la poignée on ne s’arrête plus)
  • Le confirmé, lui, continue, en entrée de virage, à freiner sur l’angle.
    • Il est en phase de relâche des freins
    • La phase neutre qui l’emmène au point de corde est très courte
    • Il remet alors les gaz en appliquant la Throttle Rule

Ici on souhaite finir la phase de freinage alors qu’on est sur l’angle

  • Pour rappel et éviter tout problème je répète : la dernière phase c’est celle où on relâche progressivement la poignée de frein.
  • Une fois qu’on le fait de manière automatique alors que la moto est droite alors on peut se mettre à le faire avec la moto sur l’angle.

On peut freiner sur l’angle sans risque car l’avant est chargé. L’empreinte du pneu est large, on a du grip.

Cela dit, pas d’embrouilles… On se rappelle qu’on est bien en phase de relâchement des freins…

Bien sûr, on ne peut pas être à 100% de pression sur la poignée de frein et être sur l’angle. En revanche on peut faire en sorte d’être de plus en plus lite sur les freins au fur et à mesure que la moto prend de l’angle.

Typiquement on peut continuer à freiner fort jusqu’à 10° d’angle. Ensuite il faut obligatoirement lâcher la pression sur les freins proportionnellement à la prise d’angle.

L’idée c’est donc de rentrer avec une vitesse plus élevée dans le virage et on va faire sur l’angle ce que l’on faisait en ligne droite.

Dans le virage, on va donc amener la moto au point et à la vitesse à laquelle on commençait à ouvrir les gaz.

  • Certains proposent de relâcher les freins jusqu’au point de corde…
  • Cela dit, cela contre dit l’idée de commencer à accélérer le plus tôt possible, quitte à le faire avant le point de corde quand c’est possible.

À partir de ce moment et de ce point-là, tout redevient comme avant.

Idéalement faudrait être capable de supprimer la phase « neutre » où on ne freine plus mais où on patiente pendant qu’on rejoint le point de corde sur l’inertie de la moto.

À la fin de la session

Il faut, de manière consciente

  • Terminer le freinage sur l’angle. Ça ne veut pas dire qu’on freine comme des brutes alors qu’on est sur l’angle. Ça veut juste dire qu’on termine la phase de relâchement des freins alors qu’on est sur l’angle.
  • Amener la moto au point où on avait l’habitude de commencer à rouvrir les gaz, à la bonne vitesse
  • De sentir que la phase neutre entre la mise sur l’angle et la remise des gaz a été notablement réduite, voire supprimée.

Finalement, toutes choses égales par ailleurs on doit freiner plus tard.

La vidéo associée se trouve ici

Il peut être utile de regarder aussi la vidéo ci-dessous à partir de 18’49 »

Ainsi que celle-ci à partir de 2’00 »

Une dernière dans un contexte de conduite sur route. Cela dit les principes sont les mêmes.

Grip shift sur l’angle

Là, le gars est bien, bien sur l’angle et il relâche gentiment le frein avant alors qu’il rejoint le point de corde. Il ne semble pas faire de grip shift (rotation de la main autour de la poignée de gaz).

Rossi fait la même chose mais avec un grip shift alors qu’il termine son freinage sur l’angle.

Il faut garder en tête que le grip shift permet non seulement de remplacer sa main pour pouvoir accélérer sans se retrouver coincé au niveau du poignet. Ça facilite aussi le positionnement de la main et de l’avant-bras pour prendre la poignée de gaz avec une prise tournevis.

Dans la vidéo ci-dessous il ne faut surtout pas hésiter à mettre la vitesse à 50% et à bien noter le mouvement de rotation que fait la main dès que le levier de frein est lâché. Il faut aussi regarder la façon dont il tient la poignée de gaz dans les lignes droite (à trois doigts, très light).

Share this...

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.