Pilotage Moto – 05 – La technique du Hook Turn

Que ce soit sur route ou sur circuit, on s’est tous, au moins une fois, trouvé dans un virage où l’on sentait qu’on allait sortir trop large. Le Hook Turn est l’outil dont on aurait eu besoin…

Affaire suivante … (copyright à qui de droit) | mi8site
https://www.joe-bar-team.fr/

L’objectif de la session

  • Se doter d’un outil qui va nous permettre de resserrer les virages (au milieu, au début ou à la fin). Pourquoi ? Afin de favoriser la sortie, faudra le répéter combine de fois ! Ok mais pourquoi ça favorise la sortie ? Si on sort moins large, la prochaine fois on pourra accélérer plus fort, plus tôt et on se retrouvera 100% gaz plus vite que les autres.
  • On veut donner plus d’angle (resserrer le virage) tout en maîtrisant la stabilité de la moto.

Prérequis pour la session

  • Faire des chaises à la maison, le long d’un mur, pour muscler les cuisses.
  • Avoir un virage dont on maitrise la conduite, où on se sent bien et dont on souhaite resserrer la sortie :
    • C’est important de resserrer la sortie car ça nous donne de la marge pour les prochaines fois où on sortira encore plus fort (et donc avec une tendance plus forte à aller vers l’extérieur)
    • Si on ne fait pas l’effort de resserrer nos virages avec le Hook Turn on va aller au tas plus tard (généralement… Ça, ça motive…).  

Petit rappel utile

On ne pourra pas dire qu’on n’en a pas parlé…

  • Petit coup d’œil derrière, sur la piste, avant de rentrer
    • Je lève mes fesses de la selle et je tourne franchement la tête et le haut du corps pour vraiment voir ce qui arrive.
  • Ne PAS prendre la corde du tout premier virage
    • On rentre généralement dans une ligne droite
    • Au bout on peut se faire percuter par un gars qui est sur la piste depuis un moment et qui est lancé
  • Si on n’a pas de couvertures chauffantes alors on a gagné 2 tours de chauffe
    • Accélérations en ligne droite pour le pneu arrière
    • Freinages progressivement plus appuyés pour l’avant
    • PAS de zigzag. Ça ne sert strictement à rien.
  • On se fiche du chrono
  • Rouler très à l’aise, 2/3 de ses possibilités, ne pas se mettre en mode panique
  • Au 3eme tour on monte gentiment à 3/4 de ses possibilités car c’est une session de travail (on n’est pas là pour claquer une pendule)

La session

On se place dans le cas où on a un virage connu dont on sort avec 100% des gaz et sur la bande blanche extérieure de la piste. On est donc dans le virage, une fesse dehors etc. mais bon, on souhaite sortir moins large.

  • Pour appliquer le Hook Turn, dans ce virage, il faut gentiment, progressivement, basculer le corps encore plus vers l’avant et l’intérieur qu’on ne le faisait jusqu’à présent.
  • Attention, les mots gentiment et progressivement sont très importants. Si on est brusque, la moto va commencer à sauter dans tous les sens comme un cabri, les pneus vont perdre leur grip etc.
  • Le déplacement pro-gre-ssif de la masse vers l’avant de la moto et l’intérieur du virage va attirer la moto vers le bas
  • Elle va prendre plus d’angle (c’est ce que l’on souhaite pour resserrer un virage qu’on sent être trop large par exemple)
  • Il ne faut PAS juste faire sortir le buste sur le côté et se pencher vers le bas (comme si on voulait éviter un ballon qui nous arrive dessus).
  • Alors qu’on a déjà une fesse sortie, il faut encore plus basculer le buste vers l’avant et à l’intérieur du virage en poussant le coude intérieur
    • Tête à côté du réservoir
    • Le coté du casque touche le flan du réservoir
    • Le menton encore plus sur la main
  • On pousse :
    1. Devant et en bas pour charger l’avant. Ce faisant ce dernier est plus enfoncé, la moto est plus courte et vire encore mieux.
    2. Vers l’intérieur du virage pour contrebalancer plus efficacement la force centrifuge.
  • Bien être calé grâce aux genoux et aux pieds
    • On est accroché à la moto. Pour faire un Hook Turn il faut être Hooked In (accroché)
    • Sentir qu’on tient le réservoir avec les cuisses
    • Le bas du corps fait bloc avec la moto alors que le haut du corps est très mobile.
  • On ne change pas la pression sur les poignets. Il faut penser qu’on pourrait faire tout ça SANS toucher les bracelets

Entrainement

  • Ce n’est pas le guidon qui supporte le poids du corps ce sont les cuisses.
  • Il faut avoir mal aux cuisses en fin de journée (ou le lendemain)
  • C’est pour ça qu’il faut faire des chaises à la maison.
  • Normalement les semelles doivent être marquées car on appuie beaucoup sur les cale-pieds.
  • Le basculement du buste se fait en se tenant à la moto avec les genoux. Il ne faut pas hésiter à faire des essais à blanc dans le garage.
    • Je serre les genoux.
    • J’écarte les bras et je penche le buste en avant et sur le côté.
    • Je reste bras écarté.
    • Je tiens la position avec les cuisses et les abdos.

À retenir

  • On est Hooked In, accroché, à la moto par le bas du corps.
  • En tout cas, on ne s’accroche pas à la moto avec les mains
     

À la fin de la session

  • Dans les virages il faut dorénavant sentir que
    • Le bas du corps est Hooked In (accroché dans) dans la moto
    • Le haut du corps est très mobile
    • Le buste va vers l’avant et vers le bas (casque, flan réservoir…)
    • On sent qu’on pousse le coude intérieur et/ou qu’on met le menton sur la main.
    • La moto reste stable mais change de trajectoire (cette dernière se resserre)
  • Il faut constater que toutes choses égales par ailleurs (freinage, point de mise sur l’angle, accélération en sortie etc.) cette action, exécutée jusqu’à la fin du virage, permet de sortir moins large que dans les séances précédentes. Autrement dit, plus tard, on pourra sortir plus fort du virage sans sortir de la piste.
  • Finalement, on a un outil qui permet de resserrer les trajectoires ce qu’il leur donne une forme en crochet (Hook)

Pourquoi il faut déplacer son corps à l’intérieur du virage ?

Et pas uniquement le mettre encore plus bas…

La vidéo ci-dessous revient sur les forces en action dans un virage et justifie pourquoi il faut pencher la moto vers l’intérieur du virage. A la fin elle revient aussi sur ces histoires de contre braquage.

On comprend dans la vidéo précédente qu’il faut appliquer un couple afin d’empêcher la moto de se relever. Si on veut appliquer plus de couple, à masse égale, il faut avoir un bras de levier plus grand (et pas nécessairement avoir une masse plus basse).

Il faut donc, à tout prix, sortir sa tête de l’axe longitudinal de la moto et la mettre sur le côté. Le plus loin le mieux. Voir ci-dessous :

Conclusion : on retiendra qu’en virage, il ne faut pas nécessairement mettre sa tête et son corps plus bas afin d’abaisser le centre de gravité de l’ensemble moto+pilote. Il faut sortir sa tête et son corps de l’axe de la moto pour appliquer un couple supérieur et empêcher la moto de se redresser.

Le lien sur la vidéo précédente dont est extraite l’image

Une autre vidéo sur le même sujet sans toutefois parler de Hook Turn

Share this...

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.