Echauffements du matin

C’est la suite de cet article.

Bon là on va faire court et ludique car je sens bien que je ne vais pas soulever l’enthousiasme général. Si, si, je le vois bien… Tartiflette, boîte de nuit… En plus il ne fait pas chaud ce matin alors ces histoires d’échauffements…OK, mais bon on va quand même essayer…

1 – Dans un premier temps, on chausse les deux pieds sur la planche sur un terrain plat (le bas de Pitchoun par ex.). Ensuite, on plie les genoux et on s’amuse à faire des petits sauts verticaux (une dizaine) en faisant l’effort de bien retomber à plat et en pliant exagérément les genoux. N’ayez pas peur par exemple de faire en sorte que, le dos droit, les mains se retrouvent très près de la planche quand vous retombez et que vos genoux sont pliés. Bien… Allez on passe à la suite.

2 – Maintenant, même position mais alors que vous êtes en l’air essayez de faire tourner votre corps, vos jambes et la planche de 45°. En fait, avec 8 sauts vous devriez avoir fait un tour complet. Ne forcez pas ! Si ce n’est pas tout à fait ça, ce n’est pas grave. Prenez votre temps et laissez vos muscles démarrer la journée gentiment. Heu… N’oubliez pas… On est en vacances. Bien… Pensez à bien retomber à plat et à bien plier les genoux. C’est bon, vous masterisez ? Bon, ben y a plus qu’à repartir dans le sens inverse (sens trigo si vous aviez commencé à tourner dans le sens des aiguilles d’une montre). Oui c’est normal. C’est beaucoup moins facile.

Plus fort encore… Même chose mais vous faites maintenant des 1/4 de tour.

C’est bon, la température monte ? Bien… Allez, essayez maintenant de faire des sauts lors desquels vous faites un 180°. Bon, là, vous en faites un ou deux.

3 – On passe à la suite. C’est bientôt fini. Promis… Bon là, par écrit ça ne va pas être simple alors accrochez-vous. Vous êtes à plat. Vous penchez le haut du corps vers la jambe arrière. Vous tirez sur la jambe avant pour lever le nez de la planche. Vous jetez le tout vers l’avant lors d’un petit saut. En fait la planche devrait sauter et avancer un petit peu. Tout est une question de rythme. Ce n’est pas dur et c’est parfois très pratique alors faites l’effort. Entraînez-vous à avancer de quelques mètres en terrain plat en faisant faire des petits sauts à votre planche.

4 – Bon allez ras le bol, ça me saoule… On passe à autre chose. Tout dernier truc, promis après c’est fini de chez fini. Tournez la tête, ouvrez les yeux et trouvez un endroit avec un peu de pente. Allez-y. Je suppose que les deux pieds sont chaussés et que vous êtes en front side (vous faites face à la montagne). Bien… Toujours souple sur le genou vous sautillez et remontez la pente en retombant toujours sur la carre amont et en faisant en sorte que jamais (je dis bien jamais) la carre aval ne touche la neige. Ça aussi, outre sa fonction d’échauffement, cela peut être utile dans la journée. Pour le coup, vous commencez franchement à avoir chaud et vous regrettez déjà la polaire que vous avez mis sous votre blouson mais bon, il faut vraiment s’entraîner à le faire.

Bon, je suis comme vous, l’échauffement je n’aime pas trop alors on va s’arrêter là. Cela dit un dernier truc. Dans deux minutes quand vous commencerez à glisouiller de nouveau, commencez gentiment…

Tiens, reprenez où vous en étiez hier. Hein ? Quoi ? Kékidi ? Oui, je suis désolé, pour l’instant, je n’ai pas d’autre solution que de de vous proposer de remonter à pied la piste et de refaire les deux ou trois trucs que vous avez testés hier. Remarquez… Comme vous êtes chauds et que vous avez déjà remonté la piste douze milliards de fois… Tout ça, c’est de la « gnognotte ». Allez, courage et au boulot !

Vidéo qui peut donner des idées

Fentes et squat classiques sans snowboard au pied évidemment !

Share this...

Comments are closed.