Catégories

ZX6R sur circuit – Roulage LFG 15 Septembre – Plaquettes et coup de chaud

Samedi 14 – Plaquettes

Je suis à la bourre. Trop de boulot cette semaine et j’ai pas passé 1 minute sur la moto. Le seul truc que j’ai fait, c’est fin Août dernier, la purge des freins avant. Pas très sérieux tout ça…

Allez je me lève, un thé et zou au garage. En fait, ce qu’il y a de formidable avec les motos japonaises modernes c’est qu’il n’y a jamais rien à faire. Un coup de Vulcanet et zou, c’est parti comme en 40.

Heu… C’est bizarre. Après avoir passé un coup de bombe sur les étriers avant, j’ai pas l’impression de voir grand chose du côté des plaquettes. Vas-y avance la baladeuse à Led… Rien… Y a plus rien dans les étriers!

C’est pas possible d’être aussi bête! En plus, cet après midi je suis pas libre et je dois partir pour LFG en fin d’après midi… Quel con!

Bonjour Paris Nord Moto, oui des plaquettes pour un ZX6R… Vous en avez? Ok, bougez pas j’arrive. Le temps d’y aller et de revenir et il est presque midi… Allez, Marcel, mets la seconde y a pas de temps à perdre…

Je l’avais jamais fait et finalement ça c’est plutôt bien goupillé. Tiens voilà les plaquettes que j’ai acheté. C’est pas des pièces Kawa, c’est ce que m’a recommandé le gars des pièces détachées qui fait aussi des roulages.

170€ la paire…

Quand je démonte les étriers je met toujours une plaquette de bois pour maintenir les plaquettes bien écartées. En bas à gauche on voit la plaquette dans l’étrier.

Les anciennes plaquettes démontées. Quel con! Y en a une qui a pris bien cher. Y a pratiquement plus de matière dessus…

Exemple de ma bêtise mais vue de côté ce coup-ci.

Le remontage c’est bien passé. Le seul truc c’est que sur le premier étrier ça a été très facile. Toutefois, sur le second… En fait j’ai vidangé le circuit fin Août et j’ai refais le niveau. Autrement dit, quand j’ai inséré et tenté de tenir écarté le second jeu de plaquettes je n’y arrivais pas. Il y avait trop de pression dans le circuit.

J’ai alors simplement ouvert le maître cylindre et vidangé un peu de liquide. J’ai pu ensuite gentiment écarter le second jeu de plaquettes. Allez, remontage des étriers. Remontage des roues avec des Dunlop D212 presque neufs, un coup de Vulcanet et c’était bon.

Pour le coup, quand les plaquettes sont neuves, on les voit bien. Dans la doc (voir ci-dessus) ils préconisent de changer les plaquettes quand elles ne font plus que 2mm.

Dimanche 15 – Roulage LFG

Finalement Samedi après midi j’ai pu faire ce que je devais faire. Ensuite, chargement de la moto, roulage, dîner à l’hôtel et le lendemain matin, lever 6H30 pour un petit dej’ à 7H00

Elle est pas belle la vie quand tu vois un beau levé de soleil comme ça?

Ensuite c’est du classique. Tarmac, installation, branchement de la rallonge puis administration. J’en profite pour récupérer les horaires des roulages de la journée.

Je vais toujours au sonomètre avec la boule au ventre… 95dB tout pil. C’est bon pour cette fois. Va vraiment falloir que je revienne sur le silencieux cet hiver. De retour à ma place je met la moto sur ses béquilles et je branche les couvertures chauffantes.

Sympa la lumière du matin. La journée s’annonce belle. Ils vont voir qui c’est Raoul (Volfoni)

De belles rencontres

Quand on se promène sur le tarmac y a toujours une occasion pour rencontrer des trucs sympas. Aujourd’hui c’est une Aprilia RS 250 qui est nickel.

C’est cool… Le gars est aussi en intermédiaire. J’aurai peut être l’occasion de rouler avec lui pour voir la bête au travail. Encore une fois la moto était nickel.

8H25. Il est l’heure de se diriger vers le briefing.

Les installations à La Ferté Gaucher font que, tout de suite, les briefing font plus sérieux. Non seulement la salle est impeccable mais en plus toute l’équipe fait ça bien. Merci et bravo les gars.

La matinée c’est bien passée. J’ai été très très prudent les 3 premiers tours de la première séance afin de pouvoir rôder les plaquettes gentiment. C’est vrai que lors du tout premier freinage il n’y avait pas grand monde au bout du levier de frein… Enfin bref, ensuite le freinage c’est fait oublier. Un vrai bonheur car j’ai senti la différence par rapport au dernier roulage (et pour cause mariolle… tu n’avais plus de plaquettes!)

Pour le reste, dans la matinée, bonne température et j’ai rapidement pu retrouver mon meilleur temps du roulage d’Août. Personne ne me double, je pose le genou gauche, j’ai un peu de mal avec le droit. J’arrive, plus ou moins, à améliorer ma conduite de virage en suivant ma feuille de route :

  • Faire l’effort de casser le coude et/ou mettre le menton sur la main
  • Prise tournevis de l’accélérateur
  • Shift Grip sur la poignée d’accélérateur
  • Gaz à 100% partout où je peux
  • Dans le 3, finir le freinage au cône bleu

Tout es nominal. En plus la moto marche très bien. Je suis confiant cet après midi je vais tout casser! Heu… En fait, en fin de matinée la température est vraiment monté et c’est devenu plus dur.

Ça c’est mon petit linge que je fais sécher pendant que je vais déjeuner. Oui, oui je confirme, j’ai pas de barnum. L’année prochaine peut être…

De belles rencontres

J’ai vu cette Berlinette sur le parking de l’hôtel du circuit le midi. Très belle. Dommage qu’elle ne soit pas bleue.

Chaud

Pour faire court… L’après midi j’ai eu chaud. Très chaud. En plus, je subodore que j’ai trop mangé le midi. Je le ferais plus. La prochaine fois j’amènerai 3 pommes et je sais pas quoi mais je ferai léger. J’étais pas bien. Je suis allé me « reposer » et, comme en Août, je n’ai pas participé à la première séance de l’après midi. J’ai quand même participé au débriefing des Intermédiaires à la fin de la séance en question et ensuite j’ai raccroché les wagons en participant aux sessions et aux débriefs.

Lors des roulages j’avais très chaud. Mon voisin a même eut un coup de chaud. Il est plus remonté sur la moto. Pas la peine de se mettre au tas pour des bêtises. En ce qui me concerne je m’arrêtais un tour avant la fin de séance. Crevé, je n’ai jamais été capable de faire mieux que mes temps du matin. En plus de me sentir lourd, mon genou droit m’empêche d’être aussi à l’aise à droite qu’à gauche. Bref… J’arrête de me trouver des excuses…

Un après midi en demi teinte donc. Ceci dit, je rentre sans bobo et j’ai dupliqué mon meilleure temps du mois d’Août. Je vais pas me plaindre.

Je pense avoir un peu progressé sur ces histoires de menton sur la main, de prise tournevis et de Shift Grip et de tête/corps sur le côté de la moto en sortie de virage. Bien sûr c’est loin d’être parfait et il faut que je fasse encore des km mais y a du mieux. En octobre, ils vont voir ce qu’ils vont voir…

Allez, à plus, la suite au prochain épisode.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.