Catégories

Prendre un cours de snowboard ou pas?

C’est la suite de cet article

Aujourd’hui nous devrions être mercredi. En l’état actuel des choses, vous êtes capable de chausser rapidement et de patiner avec grâce. De plus, vous virez à plat en front et en back et vous prenez le tire fesse de la piste Pitchoun avec facilité (hein, vous confirmez…).

A ce niveau toutefois, vous sentez que c’est pas parfait. Vous avez beau visionner 12 000 vidéos le soir sur Youtube ou lire et relire le soir les pages imprimées de ce site, ça va pas, vous plafonnez… D’un autre côté, les copains, c’est bien, mais ils sont toujours deux ou trois à « beugler » en même temps, « fais-ci, fais-ça, plis les genoux… » Et puis faut reconnaître que même s’ils se débrouillent pas mal, c’est pas des pros de l’enseignement.

Enfin , faut ajouter que c’est difficile de trouver un pote qui soit bon et qui soit prêt à « perdre » une après-midi avec vous afin de vous transmettre ce qu’il a pu apprendre. C’est vrai, une demi-journée sur une semaine, ça fait beaucoup…

Y a pas, faut passer par un cours. Voyons ensemble les options qui s’offrent à vous.

Cours perso

C’est de loin ce qu’il y a de mieux pour apprendre vite et bien. C’est cher (très cher même), mais bon, je suis intimement persuadé que le jeu en vaut vraiment la chandelle (surtout au début). De plus, soyez en persuadés, vous avez des atouts dans votre poche. Oui, en effet, compte tenu de ce que vous savez déjà faire, votre moniteur ne va pas passer son temps (votre argent) à vous regarder chausser ou à attendre que vous vous releviez. Encore une fois, compte tenu de ce que vous savez déjà faire, vous allez pleinement rentabiliser les heures que vous allez passer avec lui.

De plus, si vous êtes deux à débuter, n’oubliez pas que vous pouvez vous inscrire ensemble à un cours perso. Assurez-vous simplement qu’il n’y a pas trop de différences de niveau entre vous et que tout ce qui sera dit à l’un bénéficiera aussi à l’autre.

Si vous êtes seul vous pourriez peut être prendre une heure (ou 1H30) de cours mercredi et jeudi. Prenez-les le midi, quand y a pas trop de monde sur les pistes et que la neige s’est réchauffée. Si vous êtes 2, prenez deux fois 2 heures le mercredi et le jeudi. A l’issue de ces deux séances, il sera toujours temps de voir avec le moniteur si ça vaut le coup de faire de même vendredi (là faudra peut être commencer à compter vos sous).

Cours collectif

Bon, faut pas se leurrer… Malgré toute son expérience, son enthousiasme et la durée du cours (3H en collectif), le moniteur ne pourra pas, dans un cours collectif, vous prêter autant d’attention que dans un cours perso. Par exemple, si vous vous trouvez en queue de peloton, que la file s’allonge un tantinet, vos défauts auront moins de chance d’être détectés et corrigé. Dans tous les cas, il sera difficile pour le moniteur de délaisser tous les autres afin de passer avec vous les 5 ou 10 min. dont vous avez besoin.

Ceci dit, l’énorme avantage des cours collectifs c’est qu’ils vont vous permettre de vous évaluer par rapport aux autres. Si vous avez l’esprit de compétition, l’envie de faire mieux, la « niak »… Allez-y, si y en a un qui va vite, observez, copiez et faites mieux que lui ! Ceci dit faudra attendre l’année prochaine et intégrer le cours « débutant Snow 1 » car c’est pas trop possible (ni souhaitable de mon point de vue) d’intégrer un cours collectif en plein milieu de la semaine.

Conclusion

Que vous soyez seul ou à deux, commencez par prendre quelques leçons particulières. L’investissement est vraiment (oui vraiment) rentable. Par la suite, l’année prochaine, passez dans un cours collectif. Soyez critique. Lors de la réservation, si vous voyez qu’il y a trop de monde… n’y allez pas, cela ne servirait à rien. Attendez le lendemain matin ou le lendemain midi.

Comments are closed.