Catégories

Pilotage Moto – 02 – Three Steps

L’objectif de la session

Apprendre à porter son regard

  1. Sur le point de corde AVANT le point de mise sur l’angle (PMSA)
  2. Sur le point de sortie AVANT d’être passé par le point de corde (PC, apex)

Le virage est ainsi découpé en 3 étapes :

  • Avant le PMSA
  • Du PMSA au PC
  • Du PC au point de sortie (PS)

Prérequis pour la session

  • On « connait » la piste et on a identifié les points de mise sur l’angle et les points de corde. Oui, oui je suis d’accord. On connait peut être pas toute la piste par cœur. Y a sans doute encore des sections qui posent problème etc.
  • Lire ATOTW II p 98 (ça parle de Two Steps mais nous ici on passe directement à Three Steps)
  • En deux mots
    • Two Steps va « over-simplifier » la lecture de l’entrée du virage avec uniquement 2 points de référence qu’on acquiert en avance de phase.
    • Nous ici on passe directement à 3 steps parce qu’on est trop fort 🙂
       

Note

ATOW II c’est LE bouquin A Twist Of The Wrist. Le livre commence à être vieux mais fondamentalement tout y est.
Il y a aussi une vidéo… Franchement elle, elle date carrément et elle est pas top top au niveau du jeu des « acteurs » mais bon, elle reprend bien tout le contenu du bouquin. Elle dure une heure et y a pas de sous titre. Désolé. Au pire faites la tourner à 75% de la vitesse normale.

Petit rappel utile avant de rentrer sur le circuit

  • Petit coup d’œil derrière, sur la piste, avant de rentrer
    • Je lève mes fesses et je tourne franchement la tête et le haut du corps pour vraiment voir ce qui arrive
  • Ne PAS prendre la corde du tout premier virage
    • On rentre généralement dans une ligne droite
    • Au bout on peut se faire percuter par un gars qui est sur la piste depuis un moment et qui est lancé
  • Si on a pas de couvertures chauffantes alors on a gagné 2 tours de chauffe
    • accélérations en ligne droite pour l’arrière
    • freinages progressivement plus appuyés pour l’avant
    • PAS de zigzag. Ça ne sert strictement à rien.
  • On se fiche du chrono
  • Rouler à l’aise, 2/3 de ses possibilités, ne pas se mettre en mode panique
  • Au 3eme tour on monte à 75% car c’est une session de travail (on est pas là pour claquer une pendule)

La session

  • Acquisition de données avant même l’entrée de virage
    • T1 : localisation du point de mise sur l’angle
      Point de mise sur l’angle = PMSA (turn-point)
      Cela se fait le plus tôt possible. Ceci dit, à notre niveau, cela peut se faire avant ou pendant le freinage… Plus tard cela sera fait systématiquement avant le freinage.
    • T2 : localisation du point de corde (apex)
      Cela doit être fait pendant le freinage, avant d’arriver au PMSA.
      L’apex peut se situer au milieu du virage mais plus généralement au 3/4 du virage.
    • T3 : localisation du point de sortie (PS) avant d’arriver sur l’apex
      Avant de passer sur le point de corde, avec le regard on accroche le point de sortie et on ne le lâche plus.
  • Il faut donc an-ti-ci-per et accrocher du regard
    • le point de corde alors qu’on se dirige vers le point de mise sur l’angle
    • la point de sortie alors qu’on va rouler sur l’apex

L’anticipation permet d’être plus à l’aise et plus serein.

  • On est en ligne droite
  • Le corps est placé pour le virage à venir (1 fesse dehors, pieds bien placés etc.)
  • On vise le cône ou la marque qui identifie le point de mise sur l’angle (facile on se dirige dessus)
  • On tourne la tête (vers le point de corde) AVANT la mise sur l’angle proprement dite de la moto
  • On repère le point où aller : le point de corde et je ne le lâche plus des yeux
     
  • Au PMSA je met la moto sur l’angle très rapidement (quick steering, quick flick)
  • ACHTUNG! Faut laisser du temps entre les 2 phases.
    • Généralement on va trop vite entre le moment où on a repéré le point de corde et la mise sur l’angle
    • Il faut donc faire l’effort de viser le point de corde « longtemps » avant la mise sur l’angle effective. En d’autres mots cela veut dire qu’on continue de rouler tout droit, de freiner puis de faire la mise sur l’angle alors qu’on ne regarde que le point de corde et plus le PMSA 🙂 Un peu comme quand, à vélo on tournait la tête pour regarder la belle Rosalie qui marchait sur le trottoir.
  • Une fois qu’on est sur l’angle et qu’on se dirige vers le point de corde
  • Alors, on accroche du regard le point de sortie AVANT de passer sur le point de corde
  • En fait, on change d’objectif dès qu’on est sûr qu’on passera sur le point de corde

Il faut trouver la vitesse à laquelle on arrive à faire l’exercice

  • Apprendre à marcher avant de courir…
  • Après on pourra toujours augmenter la vitesse de passage.
  • Il faut donc commencer par réduire sa vitesse de passage à 2/3 de nos capacités si besoin.
  • Y a pas de honte à avoir même si on se fait passer (pour l’instant)
  • On est là pour travailler et apprendre un truc nouveau
  • Acquérir le savoir faire, augmenter ensuite la vitesse de passage au fur et à mesure

À la fin de la session

Il faut vraiment être conscient des différentes phases

  • Instant où on localise le point de mise sur l’angle
  • Instant où on localise le point de corde
  • Sentir qu’on se dirige vers le point de mise sur l’angle alors qu’on regarde le point de corde
  • On passe sur l’angle en fixant le point de corde
  • Instant où on localise le point de sortie
  • On passe sur le point de corde en fixant le point de sortie

S’assurer qu’il y a bien un délais notable entre le repérage du point de corde et la mise sur l’angle car généralement on va trop vite.

En ayant 3 points ça « over-simplifie » le décodage du virage. Ça aide le cerveau à faire la part des choses et à ne pas être débordé.

Viser le point d’après, en avance de phase, permet de gagner en sérénité et de vraiment passer sur le point en question.

À notre niveau (Session N°2), on prend la fin du freinage en ligne droite comme point de départ de la mise sur l’angle. En d’autres mots, à notre niveau, on ne freine plus et on est gaz coupés lorsqu’on met la moto sur l’angle.

On se met sur l’angle en visant le point de corde

Quand on est sur l’angle, on remet les gaz ASAP progressivement et continûment

  • C’est la Throttle Rule. Une fois que c’est parti on arrête plus d’enrouler la poignée et on a pas peur d’ouvrir en grand (100% gaz)
  • Encore une fois : pour l’instant, peu importe le moment exact où on commence à accélérer
  • Par contre il est très important qu’à partir du moment où on commence à accélérer, on arrête plus jusqu’à ce que la moto soit verticale et les gaz à 100% (c’est alors la fin officielle du virage, voir la Note de Pilotage précédente)
    • Si on a accéléré trop tôt on va sortir trop large. Donc au prochain tour, toutes choses égales par ailleurs (PMSA, vitesse d’entrée…) je suis patient, je suis patient… et j’attends un peu plus qu’au tour précédent avant de commencer à enrouler la poignée de gaz.
    • Si on a accéléré trop tard, on va sortir en milieu de piste. Donc au prochain tour, toutes choses égales par ailleurs (PMSA, vitesse d’entrée…) je commence à enrouler la poignée de gaz un peu plus tôt qu’au tour précédent.
      Attention. commencer à enrouler ça veut pas dire faire du On/Off sur les gaz. On est pas sur une PlayStation. Au tout début de « l’enroulage de câble », l’accélération doit être très douce. Elle est juste là pour transférer le poids de l’avant vers l’arrière de la moto et ancrer le pneu arrière dans le bitume. Quand le transfert de masse est opéré alors on continue à enrouler mais du coup on peut enrouler de plus en plus vite (mais pas On/Off).
      Afin de rassurer tout le monde, faut pas oublier que sur la fin la moto est de plus en plus verticale et peut encaisser une ouverture des gaz de plus en plus rapide (sans toutefois être du On/Off, je sais je suis lourd…).

Une bonne vidéo qui explique pourquoi faut pas faire du On/Off avec la poignée de gaz mais plutôt appliquer la Throttle Rule. Pas de panique par rapport au débit d’Alberto… Allumez les sous-titre et mettez la vitesse de lecture à 75% et ça ira beaucoup mieux 🙂

Profites en pour noter la distance entre la bande blanche et les pneus

Bref… À ce stade on passe le point de corde en ayant la sortie en point de mire

Plus tard (Note de Pilotage N°09, Freinage sur l’angle & Trail Braking) il n’y aura presque plus de temps mort entre la fin du freinage et le début de l’accélération (en fait on terminera le freinage sur l’angle, bien après le PMSA)

L’image ci-dessous illustre bien l’idée de regarder où on veut aller.

Tout se passe comme si il avait un hameçon dans le nez et qu’il était au bout d’une ficelle en train de tourner autour d’un piquet

Un autre exemple où on voit bien que le pilote ne regarde pas du tout sa roue avant mais bien l’endroit où il veut aller

Comment ne pas louper le point de corde si on ne le voit pas au point de mise sur l’angle?

  • On est au point de mise sur l’angle
  • Voir le cône jaune à gauche et en bas de l’écran
  • On a regardé à l’intérieur du virage mais on ne voit pas encore le point de corde
  • On voit juste la courbe intérieure

Alors qu’on passe sur l’angle, on continue à regarder l’intérieur de la courbe

Quand on est sûr d’atteindre le point de corde, on passe à la suite et on vise le point de sortie

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.